Une bonne alimentation pour combattre l’anxiété : les conseils de Docteur Speck !

Je subis des crises d’angoisse depuis 10 ans. Le stress ça me connaît ! Je cherche comme vous des solutions pour me calmer.

J’ai compris en grandissant qu’il fallait dire stop à l’anxiété.

Je lis beaucoup à ce sujet…

Vous saviez qu’une mauvaise alimentation vous maintient dans l’état d’angoisse ?

Il y a ceux qui mangent gras, sucré : Macdo, Kebab, etc..

Notre époque permet facilement de mal manger.

Et puis il y a ceux qui mangent équilibré : repas maison, variés, fruits, légumes, eau, etc…

L’un des deux a raison.

Vous devinez lequel ?

Une vie saine et zen passe en effet par une alimentation plus saine.

Après tout, ne dit-on pas « un esprit sain dans un corps sain ? »

Je vous entends vous dire : Ouais, t’as raison, mais bon… plus facile à dire qu’à faire !

Vous avez raison.

Le gras, les fast-food tout ça donne plus facilement envie, notamment par leur facilité d’accès.

Mais au fait pourquoi on est plus attirés par cette malbouffe plutôt que par la nourriture saine ?

Pourquoi une boîte de 9 au macdo ou un kebab nous attire plus qu’une salade ?

Pourquoi ce gâteau Prince au chocolat nous donne plus envie que le kiwi en bas du frigo, dans le bac à légumes ?

La réponse tient en fait en une promesse : La récompense.

Cette promesse qui est faite par ces aliments vient dire diaboliquement à notre cerveau : « hey tiens c’est sympa, ça me fait plaisir ».

D’un coup on se sent mieux.

On est récompensé tout de suite face à une difficulté comme une journée épuisante au boulot, votre belle-mère qui vient manger dimanche ou le chien qui a mangé la moitié d’un escalier.

Mais c’est temporaire.

Selon le Dr Speck, la récompense et son effet dure environ une heure… et après la spirale infernale démarre !

On en réclame toujours plus (sauf pour ceux qui savent se raisonner, heureux soient-ils) !

Attention, je ne dis pas qu’il ne faut plus manger tel ou tel gâteau ou fastfood….. de temps en temps ! (pas tous les deux jours !)

La réalité est que pour les personnes comme vous et moi qui avons tendance à stresser comme une vache avant l’abattoir, ces aliments sont un poison à long terme.

« Ce qui est une nourriture pour l’un est un poison pour l’autre » Paracelse.

Ils le sont d’ailleurs pour tout le monde.. mais peut être encore plus pour les anxieux comme nous 😉

Ils nous privent de choses essentielles pour lutter contre la fatigue et donc contre les crises de panique…comme les omégas 3, les vitamines (la vitamine B par exemple), ou encore le fer !

La satisfaction est immédiate, mais les désastres sont proches aussi.

C’est comme si vous vous pétiez un bras.

Vous mettez de la glace pour atténuer la douleur.

C’est efficace sur le moment mais ça ne suffit pas à guérir sur le long terme.

Du coup, je pense que vous vous demandez :

Qu’est-ce que je peux bien changer dans mon alimentation pour enfin être plus zen ?

En fait, c’est facile !
Ça va demander des efforts sur le long terme, mais je vous assure que c’est simple. Pas besoin de lâcher dix euros sur internet pour manger des baies de goji !

Voici donc les aliments zenfriendly (alliés de la zénitude pour ceux qui ne parlent pas la langue de Shakespeare), conseillés par le Docteur Speck, psychiatre et nutritionniste belge :

Ces aliments sont présents dans notre quotidien :

– Lentilles, bananes, avocats, champignons, orange, poissons, etc… : pour la Vitamine B (apparemment régulatrice de l’humeur)

– Kiwi, orange, brocoli, fraises, ananas, etc pour la Vitamine C (qui joue un rôle essentiel dans le corps)

– Céréales complètes (qui permettent de maintenir une énergie constante pendant la journée), produits laitiers, œufs (de ferme ou élevés en plein air), les fruits et légumes en général, la viande… qui contiennent entre autres du fer, essentiel à l’organisme.

Vous voyez ? Rien d’insurmontable ?
Bien entendu, ces vitamines ne doivent pas empêcher de consommer un peu de tout.

Et en bonus bis à la fin de cet article vous découvrirez une surprise alimentaire qui va vous faire plaisir.

Le secret d’une bonne alimentation : c’est diversité et équilibre.

Pas de miracle en réalité !

Côté boisson, pas de miracles non plus. Des réflexes simples à avoir au quotidien :

Boire beaucoup d’eau : je ne pense pas que cela ait un effet direct sur notre stress, mais au moins c’est bon pour la santé et ça permet au corps de fonctionner correctement.

De la tisane, du thé ou du café : dans des proportions raisonnables !

Le thé et le café sont sympas mais à grande dose peuvent être très excitants et accélérer davantage le stress et l’angoisse.

Niveau sodas, jus de fruits industriels, etc.. : ai-je vraiment besoin de donner mon avis ?

Un jus d’orange du commerce contient environ 7 sucres par verre comme un verre de … coca !

No comment….

Côté alcool : étant moi-même un amateur de vin et de bière, je ne vais pas vous dire de ne plus boire d’alcool du tout.

Mais c’est comme le reste, il faut que ce soit fait de façon raisonnable.

L’alcool contient une grande quantité de sucre.

De plus, une consommation à long terme et régulière d’alcool entraine du stress supplémentaire et tous les effets nocifs que vous connaissez dont la dépendance.

Je vous encourage à aller voir un médecin ou un diététicien pour rééquilibrer votre alimentation.

Des professionnels sont là pour vous accompagner et vous encourager à avoir une meilleure santé et donc…. Moins d’angoisse !

Ma belle-sœur, diététicienne m’a fourni de précieux conseils sur mon alimentation et ça m’aide en effet à me sentir mieux. (Voir également le bonus à la fin de cet article sur l’alimentation industrielle).

Avant aussi je mangeais n’importe quoi

Des sandwichs le midi, un kebab avec les potes, un burger ou une pizza le samedi soir, des gâteaux le matin et en bonus un pain au chocolat à 4h.

Bien sûr, sur le moment, je me sentais mieux.

Heureux que j’étais de manger quelque chose qui me réconfortait lorsque je vivais mes pires heures d’angoisse (notamment dans le cadre du travail, qui pour moi est stressant).

Et puis bon, c’est plus marrant de se faire un bagel en sortant du taff avec ses potes plutôt que de partager une salade.

Mais la gangrène de la malbouffe s’installe au fur et à mesure.

Ces sales habitudes finissent par devenir une addiction.

En un clin d’œil, on comprend qu’on peut plus se passer du gras et du sucre.

Au fur et à mesure, ce qui n’était que des angoisses ponctuelles se transforment en anxiété permanente, chronique et un mal être généralisé.

En tenant ce régime, je me suis mis à manger 4 fois par semaine au fast-food.

Je me faisais plus à manger.

J’ai pris dix kilos et surtout beaucoup de gras.

J’étais sous tension permanente : une envie de me suicider à petit feu avec la malbouffe. J’avais une sainte horreur de me regarder dans la glace.

Mon corps ne ressemblait plus à rien.

J’étais dans le mal le plus total. Au fond du gouffre.

Et quand j’ai compris que la solution était en moi et que j’avais juste à demander conseils autour de moi (et les appliquer), alors j’ai compris que je devais me bouger.

Depuis, ce n’est pas encore l’extase, mais ça va beaucoup mieux. Je commence à apprécier mon corps à nouveau.

Et une meilleure alimentation couplée à un peu de sport tous les jours m’aide à penser plus positivement.

Cela demande des sacrifices et une volonté en bêton armé au quotidien. Mais il faut penser long terme.

Vous avez donc tout à gagner à mieux vous alimenter : une meilleure chance d’avoir une longue vie, moins de problèmes de santé et moins d’angoisse.

A vous de jouer !

En bonus : limitez au maximum les aliments industriels, c’est bien. Pourquoi ?

La plupart des aliments industriels ont transformé les vitamines des produits de grande consommation pour faire place… au sucre ! (qui est tout sauf bon). Elles tiennent donc une place et une efficacité limitée dans ces produits.

En bonus bis : un aliment vous est tout à fait conseillé… et le vainqueur est : Le chocolat !
Attention. Ne me faites pas mentir.
Il faut en consommer en petite quantité.

« Celui qui ne prévoit pas les choses lointaines s’expose à des malheurs prochains. »

Confucius.

Mais le chocolat déclenche la fabrication de la sérotonine, hormone qui permet de réguler le bien-être.

Donc autant se faire plaisir (à ce titre privilégiez d’ailleurs plutôt le chocolat noir, qui est moins calorique que son voisin : le chocolat au lait).

A lire également : Le témoignage du Docteur Rangan Chatterjee .

Et vous ? Qu’est-ce que vous mettez dans votre assiette pour aller mieux ?

Venez découvrir mes autres astuces anti-angoisse : www.vivreaveclangoisse.fr

Killian.

Les blogueurs anti-stress, anti-angoisse et anti crise de panique sont tous d’accord sur ce point :Manger mieux apaise !

Pour vous prouver cela regarder l’article d’Adam : 5 aliments anti-stress ainsi que les 9 aliments anti-stress de Sébastien !


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.