Gérer la colère pour calmer les crises d’angoisse

Je voulais aborder un thème qui me paraît extrêmement important quand on est en quête de mieux-être et de sérénité : Savoir mieux gérer sa colère pour calmer ses crises d’angoisse.

La colère, peut être un vrai handicap quand on se sent impuissant face à elle et que nos émotions prennent trop le dessus.

Dans cet article, je vous ne propose pas de refouler vos émotions, bien au contraire, je vous propose une méthode simple pour relâcher les émotions de façon positive et éviter le stress, les crises d’angoisse et le stress.

Pourquoi un article sur la colère ?

Gérer-la-colère-pour-calmer-les-crises-d-angoisse

Je ne sais pas si c’est mes origines méditerranéennes, mais je peux très facilement tomber dans la colère et le ressentiment.

Ne pas savoir gérer sa colère et l’une des sources principales de mon stress et parfois de mes angoisses.

Il y a de ça quelques années, les crises d’angoisse me rendaient irritable et à fleur de peau. Chaque conflit avec un membre de ma famille tournait au désastre et aux disputes.

Je me sentais incompris et chaque occasion était  bonne pour leur montrer mon mal-être.

Combien de fois j’en voulais à la terre entière de ne pas comprendre mes crises d’angoisse, même le docteur de famille me disait que ce n’était rien, il disait : ” c’est juste un peu de stress…”

Pour moi ce n’était pas juste un peu stress, mais une maladie qui me handicapai de jour en jour. Mon incompréhension me menait à la négativité et à beaucoup de colère.

Quand on est angoissé beaucoup de sentiments se mélange en même temps, on est énervé, stressé, déprimé et en colère tous ces sentiments font surface dans notre journée et à la fin on se retrouve complètement épuisé.

On s’épuise de jour en jour à essayer de combattre nos émotions.

Comme je vous le conseille dans l’article les 8 conseils pour lâcher prise, lutter contre ce que notre esprit et notre mental nous renvoie, vous provoquera  toujours plus de stress et d’angoisse.

Être incompris était ma principale déception, je me disais : “mais pourquoi ils ne voient pas que je suis mal au point ?”

Une méthode je vous conseil est de prendre du recul et de faire une introspection personnelle avant de demander  de l’aide. C’est ma façon de procéder.

Il faut savoir que la majorité des gens n’arrivent pas à comprendre le mécanisme d’une crise d’angoisse. Les crises d’angoisse et la déprime peuvent paraître très abstrait pour celle et ceux qui ne subissent pas cette maladie…

J’ai mis du temps à comprendre que cette colère était également source de crises d’angoisse et déprime. À chaque fois que j’étais sous l’emprise de la colère, un mécanisme se mettait en marche.

Voici comment ma crise d’angoisse se déroulait après une crise de colère :

  • Colère
  • Ressentiment,
  • culpabilité
  • Déprime
  • Rumination et pensée négatives

quelque minute après :

  • Gorge sèche
  • sentiment de devenir fou
  • cœur qui palpite
  • déréalisation

Je pense que le déroulement de votre crise d’angoisse ressemble sensiblement aux miennes.

Au bout de quelque mois, j’ai fait un travail sur moi même et essayer de comprendre d’ou venais mes crises d’angoisse et mon stress et comment les calmer les plus naturellement possible.

Ce qui peut être pervers avec une attaque panique, c’est qu’elle peut être en attente pendant plusieurs jours avant de faire son apparition.

J’avais souvent des crises d’angoisse soudaine, quelques jours après une dispute, d’ou l’interet de mieux gérer sa colère.

Les crises d’angoisse se nourrissent de votre négativité et de votre stress accumulé au fil des jours. Donc il est parfois normal de se retrouver très angoissé soudainement.

Il est important, même si  c’est parfois difficile de prendre un maximum de recul sur soi et sur sa vie.

Prendre du temps à méditer et pratiquer des exercices de relaxation par exemple pour comprendre d’où viennent ses crises d’angoisse.

Essayez toujours d’avoir une attitude positive, pour essayer chaque jour d’être plus détendu et sereins.

Certains exercices vous permettront de prendre de la hauteur sur vos émotions négatives.

Voici quelque exercice que je vous conseil de pratiquer pour aller vers le mieux être :

Comment mieux gérer sa colère ?

Gérer-la-colère-pour-calmer-les-crises-d-angoisse

Comme je vous le disais plus haut, la colère est un sentiment normal qu’il ne faut pas refouler, le but est de savoir l’appréhender et mieux la gérer.

Refouler ses émotions est à mon avis une mauvaise chose, l’idéal est de comprendre pourquoi ces émotions surviennent et apprendre à les apprivoiser pour les calmer un peu plus vite chaque jour.

Contre la colère : Respirer, respirer, respirer.

Gérer-la-colère-pour-calmer-les-crises-d-angoisse

Je ne sais si pas vous si avez parcouru mon site, mais la respiration est l’outil ultime que chaque angoissé devrait utiliser quand il est en période d’angoisse, de colère et de stress.

Voilà comment je procède :

Quand je sens un conflit arriver, je ferme les yeux et je respire profondément et le plus lentement possible en me disant : « calme toi, respire calmement, respire prends de la hauteur »

Cela me permet d’avoir tout de suite l’esprit plus clair et de ne pas être rapidement envahi par les émotions négatives.

Prendre une profonde respiration me permet de me dire : “Attention tu va t’énerver et ça va te provoquer de la négativité.”

Après quelques phrases positives et pratique le lâcher prise, je ressens le calme et un petit bien être en moi. Le clash initial se transforme en discussion un peu moins mouvementée qu’elle ne l’aurait était, si j’avais cédé aux émotions négatives de la colère.

Si je dois subir les invectives d’une personne, la respiration me permet de prendre du recul et de ne pas tomber dans la colère ou la négativité.

Si vous voulez  mieux respirer et apprendre à vous relaxer je vous conseil de lire ces articles :

Comment se relaxer avec la cohérence cardiaque

Comment bien respirer ?

Voici une vidéo pour tester, détente garantie  🙂

Ne pas rentrer dans le jeu de la colère :

La colère est un jeu de celui qui est le plus vulnérable et quand on est angoissé ou déprimé on est dans une situation de faiblesse ou chaque situation est bonne pour relâcher ses émotions.

Dans une situation de conflit, il faut essayer de mettre toutes les chances de son côté et mettre d’oublié son égo. Oublier le concept de celui qui a le plus raison ou celui qui à tort ou pas.

Si vous voyez une impasse dans la discussion, sortez prendre l’air et prenez de la distance avec votre interlocuteur, vous en sentirez plus fort et grandi.

C’est une de mes méthodes pour me sentir mieux.

Je fais beaucoup de marche méditative en essayant de fixer mon attention sur ma marche et ma respiration. Je fais du sport, cela m’aide beaucoup à décompresser et me défouler.

Certains diront que c’est de la fuite et on n’affronte pas les problèmes. Si les conflits se résolvaient avec le conflit ça se saurait. La colère est un ressenti normal, mais il est mieux de communiquer dans le calme et l’échange.

La technique que j’appelle ne pas rentrer dans le jeu, m’a fait énormément de bien et cela permet à votre interlocuteur de prendre également le recul nécessaire pour se calmer.

Savoir prendre du recul face à colère

Gérer-la-colère-pour-calmer-les-crises-d-angoisse

Prendre du recul et savoir dire non et ne pas cédez facilement à la colère à était  un exercice extrêmement difficile pour moi.

Mais petit à petit en comprenant le mécanisme de mes colères et en pratiquant le lâcher-prise en allant courir, faire des exercices de respiration ou la marche en plein air j’ai réussi à mieux gérer ma colère et calmer mon angoisse.

Savoir prendre ses distances sur ses émotions négatives et  mieux les gérer était une étape importante pour moi,  pour calmer mes crises d’angoisse et ma dépression.

Être soumis à ses colères était vraiment frustrant, même un exercice comme la respiration était  trop difficile, car je cédais trop rapidement au conflit.

Voire les choses d’un angle différent et positif m’a permis de comprendre beaucoup de choses pas seulement sur mes angoisses ou mon stress, mais sur moi même principalement.

Cela peut vous paraître bizarre, mais parfois je me dis que mes crises d’angoisse et mes dépressions ont été une chance pour moi de pouvoir changer ma vie de façon plus positive, et de trouver enfin une solution pour être serein et calme de jour en jour.

Ça ne marche pas du premier coup 

Quitte à vous décevoir, savoir gérer et prendre du recul sur sa colère à est une étape importante et difficile.

Il faut être toujours sur le qui-vive et pratiquer les différents exercices le plus souvent possibles, il n’y pas de secret il faut faire un travail sur soi et comprendre que le changement, passera par vous.

Combien de fois je me suis dit que c’était à cause de tel ou tel personne quand je tombais dans la colère ou la déprime.

Vous êtes le seule responsable de vos émotions.

Il faut savoir prendre ses responsabilités et se dire qu’on est en partie responsable de sa colère et de la frustration qu’on ressent.

À vous de faire chaque jour les exercices proposés ou de trouver les vôtres pour vous sentir plus fort, serein et calme.

Quel sentiment agréable de sentir qu’on réussit à gérer sa colère.

Gérer ses colères aura des répercussions positives sur vos angoisses et votre vie.

Notre vie est parsemée de conflit et de négativité à nous de savoir comment les aborder.

J’espère que cet article vous aidera à mieux gérer vos colères et par la même occasion votre angoisse, votre stress.

Leave A Response

* Denotes Required Field