Angoissé, agoraphobe ou anxieux : Les raisons de ma guérison

Aujourd’hui, j’ai envie de vous partager les principales raisons de ma guérison contre tous les maux liés aux crises d’angoisse (agoraphobie, déprime et anxiété).

Je reçois beaucoup de questions sur la manière dont j’ai guéri et comment j’ai pu faire pour m’en sortir.
Rien de tel qu’un article pour donner toutes les clefs d’une guérison réussie !

Voyons ensemble :

Quelles sont les méthodes miracles qui font guérir les crises d’angoisse ?

Je préfère être franc et transparent avec vous, il n’y a aucune méthode miracle contre les crises d’angoisse.
Guérir des crises d’angoisse n’est pas chose facile, mais c’est possible !
Je n’ai aucun secret, aucun mérite, aucun pouvoir.

JE SUIS COMME VOUS.
J’ai eu des doutes, des échecs et je me suis petit à petit relevé.
Quand on part de ce constat, les portes de la guérison s’ouvrent à vous.

Si je l’ai fait, vous pouvez le faire !
Vos croyances, vos peurs et vos doutes sont les principales raisons de votre manque de changement et de votre état d’anxieux.

Ça ne marche pas pour moi…

angoisse-agoraphobe-ou-anxieux-les-raisons-de-ma-guerison-1

Vous vous dites surement :
« C’est fou ?! je fais exactement tout ce qu’il faut, mais j’ai toujours ces satanées crises d’angoisse ?! »
J’étais dans la même situation, j’avais beau respecter et appliquer à la lettre toutes les méthodes, je voyais très peu de changement.

Que faire ?

Pour m’en sortir, j’ai dû apprendre à voir les choses différemment.
Je m’étais mis un point d’honneur d’y arriver, quel que soit le temps et l’énergie.

Il le fallait pour que je guérisse.
J’ai dû apprendre à être patient et à jamais baisser les bras à la première difficulté.
Malgré les durs moments de la vie, la fatigue, la déprime et le regard des gens, il fallait que j’y arrive.
Je n’avais pas le choix, les crises d’angoisse me pourrissaient trop la vie !
Aujourd’hui, je vais mieux et avec le recul j’ai pu comprendre pourquoi et quels sont les changements de vie qui m’ont aidé à trouver la sérénité et le calme.
Voici ce que j’ai appris après 5 ans d’angoisse :

1. Pour guérir, j’ai cru en moi.

angoisse-agoraphobe-ou-anxieux-les-raisons-de-ma-guerison-2

C’est peut-être l’étape la plus difficile dans ma quête du mieux-être.
Je me souviens de ces journées ou j’étais stressé, angoissé ou simplement assis à pleurer.
Je ruminais, j’étais déprimé et je perdais peu à peu confiance en moi.
Je m’accablais de tout et je m’enfermai dans une bulle qui m’isolait de tout.
C’était trop frustrant, je me sentais incompris et sans solution pour aller mieux.
Au bout d’un moment, je n’en pouvais plus, il fallait arrêter tout ça.

Il fallait que je sorte de cette prison mentale et que je reprenne ma vie en main.
J’ai regardé la vie en face et je me suis demandé : « je ne vais pas rester dans l’angoisse et la dépression toute ma vie ?! »
Pour cela, il fallait que je me donne toutes les chances pour aller mieux.
Je devais être l’acteur de ma vie et que j’arrête de la subir.
Changer mon alimentation, mieux respirer et méditer sont autant de choses qui m’ont calmé mes angoisses.

Tous ces changements de vie m’ont aidé à croire que j’avais les capacités de changer les choses.
Croire en soi est une bataille de tous les jours quand on est sujet aux symptômes de l’anxiété.

Il faut chaque jour faire l’effort et avoir le courage d’affronter ses peurs.
Mais ce travail sur soi en vaut le coup, car quoiqu’il arrive il portera ces fruits.

Il faut vous dire que vous pouvez y arriver et que vous avez les clefs de votre bonheur et du calme intérieur.
Il faut agir !

Rien n’est impossible.

Agir et passer à l’action vous permettra de reprendre confiance en vous et de ressentir de jour en jour un mieux vivre.
Il faut sortir de sa zone de confort et croire en ces capacités de s’en sortir. Vous êtes la solution pour guérir de l’angoisse.

2. Face à l’angoisse : Je n’ai jamais baissé les bras.

Moi aussi je me disais :

  • « A quoi bon continuer, je n’y arriverai pas »
  • « Voilà deux semaines sans angoisse et aujourd’hui que je rechute, j’en peux plus… »
  • « Toutes ces méthodes, ça ne marche pas et c’est trop dur pour moi.
  • « Toutes ces guérisons ne sont des mensonges, je ne vois pas comment on peut s’en sortir naturellement. »

Vous devez le savoir, un angoissé est de nature pessimiste et il sombre rapidement dans la négativité.
J’ai appris à travers différents exercices à entraîner son mental à se libérer des pensées négatives.
Nos pensées sont bien souvent la source de notre perte de motivation et d’envie.
C’est peut-être le cas pour vous : je savais que je faisais des progrès, mais à la moindre rechute, je voyais cette angoisse comme un échec.
Dites-vous qu’il est tout à fait normal d’avoir des moments de doute et de rechute, c’est le chemin de la guérison.
C’est bizarre de dire ça, mais c’est la réalité.
La guérison se fait de façon progressive.

À quoi sert de ne plus y croire et de baisser les bras à la moindre difficulté.
Comme tout le monde, j’avais aussi une baisse de motivation, mais je m’obligeais à serrer le dents à continuer ma marche vers la guérison.
Je n’ai pas lâché l’affaire. Je n’ai pas baissé les bras, car je voulais coûte que coûte vivre une vie normale et heureuse.

Je savais que je devais passer par ces épreuves.

Se soigner de façon totalement naturelle est un choix difficile, mais tellement plus guérisseur que n’importe quels médicaments.
Pendant ces moments difficiles, j’ai appris à nourrir mon mental de positif.
J’ai lu beaucoup de livres et j’ai visionné de nombreuses vidéos d’autosuggestions positives. Ça m’a aidé à ne pas flancher.
Voici un livre et deux vidéos qui peuvent vous aider à reprendre confiance et motivation :

LE LIVRE : Mon cahier Pensée positive

3. J’ai pris du recul pour trouver la guérison.

angoisse-agoraphobe-ou-anxieux-les-raisons-de-ma-guerison-4

C’est peut-être la chose que j’ai eu le plus de mal à faire.

Mes angoisses et mon anxiété me monopolisaient toute mon énergie.

J’étais tellement fatigué que je n’avais franchement pas envie de méditer sur ma vie ou sur mon avenir.

Je voulais que mes angoisses s’arrêtent au plus vite.
Il fallait bien que je trouve un moyen de prendre du recul par rapport à ces peurs irrationnelles.

C’est le conseil n°1 dans tous les bouquins que je j’ai pu lire sur le stress chronique.
J’ai essayé chaque jour d’analyser quelles pouvaient être les sources de mon stress et de ma négativité.
Je n’ai pas mis beaucoup de temps à trouver.

Pour être totalement transparent avec vous, j’étais souvent en conflit avec ma famille.

Sans m’en rendre compte, j’étais tout le temps sur les nerfs et stressé.

Il y avait aussi mon job qui était une vraie prison pour moi, je ne me sentais pas heureux et épanoui.

De nature très sensible, tous ces moments durs à gérer ont dû affecter énormément mon corps et me fatiguer.

J’étais vraiment pas bien, mais je ne savais pas pourquoi…

En essayant de comprendre pourquoi, je ne m’en rendais pas compte, mais mon stress venait de ma famille qui me pourrissait la vie.

J’ai compris qu’il fallait que je me détache de cette situation et qu’il fallait régler le problème au plus vite.
Le début de tout changement de vie commence par reconnaître et comprendre ce qu’il nous arrive.

L’importance du recul est primordiale pour toute personne qui est angoissée. Ça permet de comprendre ses problèmes et d’y remédier rapidement.

Prendre de la hauteur sur mes problèmes m’a permis de mieux appréhender les aléas de la vie.

4. J’ai dû apprendre à connaitre mon corps.

Comment je pouvais être heureux et calme quand mon corps me fatiguait, me stressait et m’angoissait chaque jour.

C’etait de ma faute.

Le problème ? : Le manque d’écoute de mon corps. Voilà la raison de mon anxiété et de mon stress chronique. J’étais tombé dans les crises d’angoisse.

J’avais négligé ma santé et laissé place à une vie remplie de stress, de négativité et de colère. (c’est peut être votre cas).

Pour se préserver et prévenir les angoisse, il faut agir en amont et écouter son corps.

Si vous être souvent fatigué, surmené, irritable, lunatique, malade ou encore déprimé, c’est que votre corps vous appelle à l’aide.

Il faut apprendre à l’écouter et le soigner.

Vous pouvez le soigner par le repos et en apprenant à vous détendre le plus souvent possible.

C’est ce que j’ai fait.

J’ai appris à gérer ma colère, ma négativité pour mieux prévenir le stress.

Je voyais bien que les médicaments ne procuraient pas autant de bien que les méthodes de respiration, la méditation ou encore l’acupuncture.

Voici un proverbe chinois que j’affectionne et qui résume ma pensée : «Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie de l’habiter »

5. J’ai changé ma façon de vivre.

crise-dangoisse-et-depression-jai-decide-de-ne-pas-prendre-dantidepresseur-et-danxiolytique-5

Manger plus sainement, faire du sport régulièrement, méditer ou encore faire des exercices de respiration sont autant de changement qui m’ont aidé à ressentir plus de paix et de calme.

Si vous êtes angoissé ou déprimé, il est certain que votre corps n’est pas bien et qu’il faut l’aider à aller mieux.

Il faut changer ses mauvaises habitudes de vie le plus vite possible.

Dire que c’est trop dur ou que ce n’est pas pour vous, c’est insensé.

Faire du sport, mieux manger ou faire des exercices de respiration sont autant de pratiques qui vous aideront à guérir.

Pour moi, c’était difficile de m’y mettre.

J’avais pas le choix, il fallait que ça change et je que guérisse.

Je savais que je devais passer par des moments difficile.

Rien n’est facile, mais tout est possible.

Je me sens tellement mieux !

En prenant en main ma santé physique et mental, il n’y a pas photo : JE ME SENS BIEN !

J’ai tellement plus d’énergie et je suis surtout beaucoup plus calme et reposé.

Je vous conseille d’y aller progressivement et d’incorporer toutes les bonnes habitudes petit à petit.

Voilà quelques articles qui vous aideront à poursuivre votre changement vers le bien être :

La respiration abdominale contre les crises d’angoisse et le stress

Comment calmer les pensées négatives

La méditation contre les crises d’angoisse et le stress

7. Pas à pas.

angoisse-agoraphobe-ou-anxieux-les-raisons-de-ma-guerison-3

« Adam je ne comprends pas, j’ai fait tout ce que tu m’as dit et pourtant je vois peu ou pas de résultat, je ne comprends pas ?! »

Ma boite email est remplie de ce genre questions.

Je le répète souvent, se libérer des crises d’angoisse, de la dépression ou de l’agoraphobie est une étape longue est difficile.

Malheureusement, on est tous inégal dans la guérison.

Certaines personnes guériront plus vite que d’autres, il faut le savoir.

Le but ce n’est pas la rapidité, mais la disparition totale de vos angoisses et ces symptômes (agoraphobie, dépression, fatigue…)

Il faut savoir que le corps est une machine qui a besoin de temps et d’énergie pour se soigner.

Du repos, mieux dormir, manger sainement et respirer sont autant d’énergie positive que votre corps et votre mental ont besoin.

Ce que j’ai compris après cinq ans de crise d’angoisse, c’est qu’il faut apprendre à être patient et que le corps à besoin de temps et d’énergie pour retrouver la sérénité et la bonne humeur.

Soyez patient avec vous même.

Ne vous en voulez pas si vous avez du mal ou que les résultats ne se fassent pas sentir au bout de quelques jours, c’est tout à fait normal.

J’ai mis plus d’un an à guérir et ça s’est fait progressivement.

J’en avais marre de voir que malgré tous mes efforts il n’y avait pas résultat, mais j’ai tout de même continué, je voulais vraiment pas tomber dans le piège des anxiolytiques et des antidépresseurs.

À l’heure d’aujourd’hui, je vais parfaitement bien et je sais que c’est grâce aux six étapes cités plus haut que ma guérison fut une réussite.

J’ai dû me forger un mental de fer contre la négativité et les tentations de tout abandonner.

J’écris cet article comme un message d’espoir et de courage pour celles et ceux qui veulent tout comme moi se libérer des crises d’angoisse naturellement.

J’espère que cet article vous aidera et n’hésitez à me laisser un commentaire ou un email pour toute question, je me ferai un plaisir de vous répondre.

Bon chemin vers la sérénité

Adam

À la demande de nombreux lecteurs, j’ai créé un guide ou je donne toute les méthodes que j’ai utilisées pour me sentir mieux et me libérer des crises d’angoisse, des crises de panique, de la spasmophilie appelez ça comme vous voulez et de l’anxiété. J’ai mis toute mon énergie et tout ce que je sais, pour vous proposer un guide complet qui vous guide pas à pas vers la sérénité et le calme intérieur. Pour en savoir plus, cliquez sur l’image.

5 Comments

  • Duhamel-Carpentier

    Reply Reply 24/03/2016

    Bonjour Adam,

    Merci pour votre blog, remplis d’espoir et qui est super plaisant à lire.
    En outre, puis-je vous demander quels sont les symptômes de l’angoisse et de l’anxiété qui ont été le plus pénible pour vous?
    Et les rechutes sont très difficiles à gérer pour ma part…car lorsque je vais mieux, je me dis « c’est bon, je suis tirée d’affaire » et au final, non.
    Merci encore pour vos précieux conseils,

    Salutations
    Jacqueline

    • Adam

      Reply Reply 25/03/2016

      Bonjour Jacqueline,

      C’est tout à fait normal d’avoir des hauts et de bas au niveau des crises d’angoisse. Souvent c’est dû à une mauvaise journée, plus de stress ou de la négativité. Je vous conseille de faire une routine qui vous relaxe tous les jours, par exemple tous les matins vous pouvez faire un exercice de relaxation pour relâcher toutes les tensions. C’est ce que j’ai fait et j’ai pu prévenir mes angoisses. À vous de vous détendre le plus souvent possible et de canaliser vos moments difficiles.

      Merci pour vos encouragements.

      Amicalement

      Adam

    • Adam

      Reply Reply 30/03/2016

      Bonsoir Jaqueline,

      Merci pour votre message et je suis vraiment heureux que ça puisse vous aider.

      Pour ma part, le plus dur avec les crises d’angoisse était la peur d’avoir peur et la sensation que j’étais en train de devenir fou ou encore que j’allais peut-être mourir. C’est vraiment dur à se détacher de ce genre de pensées. Généralement, mes rechutes étaient dues à mes pensées négatives ou à ma mauvaise gestion du stress pendant la journée. J’ai vécu les rechutes aussi et c’est vraiment au fil de jour que vos angoisses diminueront. Pratiquez les exercices que je conseille sur mon blog et je suis sûr que vous constaterez un changement en vous.

      J’espère que mes réponse vous aideront.

      Adam

  • lyes

    Reply Reply 19/11/2015

    Cher Ami;

    c’est avec un grand plaisir que je lis ton blog, dans lequel je m’y identifie parfaitement.
    je suis en plein crise mélancolique (anxiété, angoisse, agoraphobie) depuis plusieurs années.

    comme tu le dis si bien, je ne baisse pas les bras.

    Salutations

    • Adam

      Reply Reply 19/11/2015

      Lyes,
      Merci pour ce chaleureux message, je sais quand on subit les crises d’angoisse, on se sent parfois seule et sans solution.

      J’ai créé ce blog pour permettre aux gens de croire qu’il est possible de s’en sortir sans médicaments.

      Je suis vraiment heureux que tu apprécies mon blog.
      Courage Lyes, si tu as des questions n’hésite pas.
      🙂

      Adam

Leave A Response

* Denotes Required Field